L’art du teasing

Mystérieux, énigmatique, intriguant… le hibou est maître dans l’art du teasing. De nombreuses marques ont suivi son exemple et ont utilisé cette technique publicitaire qui vise à éveiller la curiosité du lecteur pour augmenter l’attention qu’il porte à votre message. En clair : rendre les gens fouuus de vouuus (merci Michel). L’art du teasing n’a plus de secret pour le milieu du divertissement ; il est aussi très utilisé en événementiel. Pourquoi ne pas l’utiliser pour promouvoir votre prochain événement ou le lancement d’un nouveau produit ? La méthode est peu coûteuse, les résultats sont visibles rapidement, que demande le peuple ? (Moins d’impôts). Voici trois méthodes de teasing et des exemples de leur mise en œuvre :

Le son. Sans image.

Méthode très (trop) peu utilisée – mais cela pourrait changer avec l’avènement du format podcast. Utiliser le son uniquement peut intriguer votre propre audience si vous en avez une, mais aussi les médias si vous n’avez pas encore d’audience. Car [Spoiler Alert] le teasing n’est pas destiné qu’au grand public. Il peut très bien s’inscrire dans une stratégie de relations presse. C’est ce qu’a fait Perrier pour promouvoir sa future publicité auprès des médias. Plus tard, tout le monde a pu découvrir les fameuses montgolfières. La vidéo est toujours disponible sur Youtube, elle n’est pas loin des 800 000 vues.

Less (words) is more (likes)

Communiquer très peu et avec très peu de mots est une technique qui caractérise la communication des Daft Punk : de 2010 à 2012, deux ans sans aucune publication sur leur page Facebook. Puis, en 2012, une campagne de teasing de 3 mois comportant 11 mots au total. En mars 2013, une vidéo et quelques notes de musique. Et BAM : au travail, à la maison, en soirée, nous étions tous Up All Night to Get Lucky (pas la peine de nier). Les Daft Punk ont fait du mystère leur marque de fabrique ; et cela semble leur réussir : plus de 13 millions de fans sur leur page Facebook. Des fans à l’affut de la moindre image, du moindre mot.
Les teasers de Game of Thrones sont aussi passés maîtres dans l’art du Less is More (ou comment ne RIEN dévoiler et rendre les gens fous) (Michel encore toi).
Qu’en est-il des plus petites entreprises ? On ne va pas se mentir, cette méthode de teasing est plus évidente à mettre en place quand on s’appelle Daft Punk que Damien Saez. Si vous en êtes aux prémices de votre communication, que votre communauté n’est encore composée que de votre famille et amis, il vaut mieux vous tourner vers…

L’image seule ou courte vidéo.

La règle d’or de ce type de teasing : faire parler. Vous jouez au jeu des devinettes avec votre communauté. L’idée étant de faire rêver en donnant très peu d’indices : votre audience ne doit pas comprendre de quoi il s’agit, sinon l’effet de surprise est nul. Crème de la Crème, jeune entreprise dans l’univers du freelancing, a mené l’exercice avec brio en utilisant la courte vidéo pour teaser son Nomad Program. Pour en savoir plus, ou si vous souhaitez créer une campagne qui s’appuie sur la méthode du teasing, contactez-nous